SALON DU LIVRE GENEVE 2016

DEMI-FINALE DU CHAMPIONNAT SUISSE D’ORTHOGRAPHE

FANFARON QUI COMME ULYSSE…

Il revient d’un tour du monde et il brûle d’en narrer le déroulement. Qu’importe(nt) alors la vérité et la vraisemblance, il faut avant tout esbroufer et fanfaronner. Rien n’est trop beau, rien n’est trop grand. Les anecdotes, controuvées, vont s’abattre sur son auditoire, mule infortunée aux paniers de bât chargés à ras bord(s). Place donc à l’inouï et à l’incroyable! Ainsi, cette rencontre mémorable dans une oasis du Ténéré avec un griot nigérien, un vieillard chenu qui lui a récité d’une voix chevrotante la tirade de Pyrrhus dans l’acte III d’Andromaque ; son accostage à bord d’un rafiot rafistolé sur une plage des Galapagos, accueilli à coups de noix de coco par des nuées d’atèles en rut dont l’un lui a arraché son réflex avant de le démonter avec application (fin de la dictée des juniors) ; le ragoûtant ragoût d’agouti englouti goulûment au cœur de l’Amazonie en compagnie de la seule tribu encore restée à l’âge de la pierre et dont, jalousé par les ethnologues du monde entier, il a découvert l’existence par hasard; la descente de l’Orénoque sur un dinghy poursuivi par un banc de piranhas assoiffés de sang; n’oublions pas ces villageoises swazies qu’il a littéralement envoûtées et mises en transe par sa virtuosité au djembé. Son meilleur souvenir? Le selfie réalisé dans un oumiak devant un iceberg entre un kodiak et l’Inuite aux formes de vénus stéatopyge avec laquelle il dit avoir vécu une passion torride; le plus étonnant ? Lorsque, dans un trois-étoiles de la principauté, il a appris à une grande toque andorrane épatée et confite en gratitude une recette inédite de la soupe au thym. Et celui dont il est le plus fier? C’est le face-à-face inopiné dans la forêt rwandaise avec un duo de vieux gorilles mâles désireux d’en découdre et qu’il a in extremis réussi à mettre en fuite en leur hurlant – ô mystère de l’âme simienne! – les paroles d’une chanson de… Johnny Hallyday.

Francis Klotz sous le contrôle du jury

présidé par Pierre Mayoraz

Variantes : ragoutant, ragout goulument, envoutées, brule, reflex, Vénus, ruandaise

Commentaires dictée demi-finale 2016

Un magnifique tour du monde imaginé par Francis Klotz qui a su faire rêver les candidats à la recherche de leur qualification pour la finale qui aura lieu, selon la tradition, lors du village du livre de Saint-Pierre-de-Clages à la fin août.
Un peu plus courte et un peu moins difficile que d’habitude, la dictée de la demi-finale 2016 a confirmé les élites habituelles, venues de France notamment. La mansuétude de Francis Klotz, qu’il a promis de mettre de côté pour la finale, n’a cependant pas empêché quelques fautes que presque tout le monde a commises. A croire que peu de candidats ont eu le plaisir d’une balade en oumiak, voire d’une idylle avec une Inuite. Des lacunes à combler dans les plus brefs délais. Renseignements chez le globe-trotter des dictionnaires Francis Klotz.
Guillaume Terrien, qui a réussi l’exploit de ne pas commettre de faute, nous fait gentiment remarquer que l’on trouve in extrémis avec l’accent dans les rectifications du Petit Larousse. Il est le seul candidat à avoir profité de cette rectification. Bien entendu, la formule traditionnelle sans l’accent demeure exacte aussi.
Il a aussi noté que Larousse donne Galápagos avec un aigu sur le second a. Comme on le trouve aussi sans accent dans d’autres éditions, nous avons choisi de ne pas compter de faute à ce sujet.

Au plaisir de vous revoir nombreux à Saint-Pierre-de-Clages.
Pour le jury
Pierre Mayoraz

Classement

Seniors

  1. Guillaume Terrien, Grenoble, 0 faute
  2. Ex-aequo Daniel Fattore, Fribourg, et Guy Deschamps, Saint-Martin-les-Besaces, 2 fautes
  3. Ex-aequo Clément Bohic, Paris, Marc Emery, Baden, et Patrick Hachemane, Renens

Juniors

  1.  Melissa Zeizer Leytron 5ftes

Les concurrents qualifiés pour la finale recevront leur convocation au début du mois d’août.